Office de Tourisme Pasquale Paoli

Ascu

Asco

A Savoir  

Le village d'Asco (Ascu, en langue corse) date du 11ème siècle.
Au pied du Monte Cinto, Asco se situe en plein coeur du Centre Corse. Enclavé jusqu'en 1937 le village a vecu en quasi autarcie pendant de nombreuses années.
Les versants pentus aménagés en terrasses aujourd’hui abandonnées, témoignent d'une activité agricole importante destinée essentiellement à l'autosuffisance. Les Aschesi très soudés et solidaires, avaient développé un système original avec l’élection d’un sage veillant au respect des règles d'égalité. Ne subsistent actuellement des anciens modes de vie traditionnels, que de rares apiculteurs, encore très réputée de nos jours.
Les plus chanceux ou courageux randonneurs pourront apercevoir le mouflon de Corse. En effet, le seigneur de la montagne insulaire y a trouvé refuge et fait l’objet de mesures de protection depuis une cinquantaine d'années.

A Voir / A Faire  

- Les Gorges d'Asco et ses piscines naturelles : Les Gorges de l’Asco s’étendent sur 9 kilomètres. Elles commencent après Moltifao et se terminent au village de l’Asco. Et là… vous arrivez dans l’endroit le plus spectaculaire de la vallée. Les falaises creusées dans le granit sont entourées par d’impressionnantes crêtes rocheuses. Les plus importantes, la « Cima a i Mori » qui dépasse les 1000 mètres d’altitude. Vertigineux !
Si vous n’êtes pas frileux, vous pourrez piquer une petite tête dans les piscines naturelles! Les senteurs sont aussi au rendez-vous : partout, le maquis de lavande et de ciste, les chênes verts, les aulnes et les genévriers envahissent le décor.

- Pont génois : Ce pont date du 15ème siècle durant l’occupation génoise. Il est situé au lieu-dit Lamella à 535m d’altitude, en contrebas du village. Propriété de la commune, il est inscrit aux Monuments Historiques par arrêté du 5 décembre 1984.

- L'église paroissiale Saint Michel Archange : Construite au XVIe siècle d’après l’estimation de Geneviève Moracchini-Mazel , elle fut jugée trop lointaine pour les paroissiens, et fut officiellement remplacée en 1711 par la chapelle Saint-Nicolas, érigée au cœur du village. Cette chapelle devint l’église paroissiale, sous le vocable de Saint-Michel-Archange. Selon Oreste Tencajoli elle serait l’un des plus anciens édifices de l’île, ce que note aussi la légende d'une ancienne carte postale. L'église Saint-Michel-Archange au clocher en pierres apparentes, est située en contrebas de la route intérieure desservant le village et interdite à la circulation sauf aux riverains. Dans la niche située au-dessus de la porte d'entrée se trouve la statue de l'archange saint Michel.


Voir sur google Map


Mentions légales | Plan du site | © 2018 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte