Office de Tourisme Pasquale Paoli

Tutti in Piazza se met au vert

Presses - //

Tutti in Piazza se met au vertTutti in Piazza se met au vertTutti in Piazza se met au vertTutti in Piazza se met au vertTutti in Piazza se met au vert

Voir sur google Map

Tutti in Piazza se met au vert

SERENA DAGOUASSAT
Ce dimanche, la salle de Prumitei, à Francardu, s’est transformée en piste pour le grand bal de la Saint-Patrick. / PHOTOS JOSÉ MARTINETTI

Dimanche après-midi, le site de Prumitei, à Francardu s’est transformé en salle de bal à l’occasion de la Saint-Patrick. Une fête chrétienne qui est devenue populaire pour des millions d’Irlandais à travers le monde.

Un engouement qui a très vite gagné la Corse grâce en partie à la fédération Tutti in Piazza, qui organise depuis des années la Saint-Patrick : "Nous avons remarqué très rapidement de nombreuses similitudes que la Corse et l’Irlande entretenaient au niveau de la musique et de la danse, note Alain Bitton Andreotti, dit "Minicale", le président de la fédération. Je pense par exemple au quadrille qui est la danse traditionnelle en Corse, mais que l’on retrouve également dans la culture irlandaise sous une forme beaucoup plus dynamique. C’est cette complémentarité qui nous a poussés à fêter la Saint-Patrick." Un moment de partage où chacun a pu s’exercer sur la piste de danse tout au long de l’après-midi.

Chapeaux verts et écharpes aux couleurs de l’Irlande étaient de mise.

Quadrilles, tangos ou encore danses collectives ont été proposés pour cette occasion : "Le but est avant tout de passer un moment agréable autour d’une passion commune. Il n’y a pas de compétition, tout le monde peut venir danser même les débutants", souligne Alain Bitton Andreotti.

La Saint-Patrick est également l’occasion de découvrir une autre culture, d’autres traditions que les gens ne connaissent pas forcément : "Il faut certes défendre notre identité, mais il ne faut pas s’enfermer dans nos certitudes, ajoute-t-il. Ce bal, c’est l’occasion également de s’ouvrir à d’autres univers, de devenir des citoyens du monde et de pouvoir partager nos valeurs avec d’autres personnes."

Une culture corso-irlandaise

Les Irlandais Seamus et Fidelma Bellew ont rejoint Tutti in Piazza pour la Saint-Patrick !

Ce mélange culturel entre ces deux peuples insulaires dure déjà depuis de nombreuses années. En 1978, le groupe Canta u populu corsu chante Surella d’Irlanda afin de soutenir le peuple irlandais contre l’oppression britannique.

C’est à cette époque que naît cette amitié, cette cohésion politico-culturelle. Depuis, de nombreux mélanges musicaux ont vu le jour, que ce soit au niveau de la danse ou de la musique. Tutti in Piazza a voulu consolider cette amitié au fil des années : "Un lien très fort s’est rapidement mis en place. Nous sommes devenus amis presque immédiatement car nous partageons beaucoup de choses d’un point de vue culturel, assure Monique Alfonsi, trésorière de la fédération. Nous sommes allés en Irlande de nombreuses fois et avons même fêté la Saint-Patrick là-bas à plusieurs reprises."

Cette année, c’était au tour des Irlandais de faire le déplacement. Seamus Bellew, accordéoniste, et sa femme Fidelma, pianiste, deux musiciens de talent ont souhaité venir et partager leur passion pour la musique : "C’est un grand honneur pour nous d’être intégrés à cette fédération, remarque-t-il. Nous y avons trouvé des personnes très ouvertes et un lien très fort s’est créé entre nous. Nous venons avec ma femme depuis de nombreuses années et c’est toujours un bonheur de se retrouver ici. La musique est universelle et permet aux gens de se rassembler, comme c’est le cas aujourd’hui."

Un bel après-midi où la Corse et l’Irlande se sont unis dans un même but : donner du plaisir aux gens.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte