Office de Tourisme Pasquale Paoli

Saint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissance

Presses - //

Saint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissanceSaint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissanceSaint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissanceSaint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissanceSaint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissance

Voir sur google Map

Saint-François d’Alandu à l’aube d’une renaissance

SERENA DAGOUASSAT

Niché à plus de 700 mètres d’altitude, le couvent Saint-François d’Alando reste un des édifices majeurs dans la région du Boziu. Construit au XVIIe siècle par les Franciscains, il fut abandonné peu de temps après pour une raison encore inconnue : "Nous détenons très peu d’informations sur cette période, affirme Guy Mamelli, le maire de la commune. Nous savons néanmoins que plusieurs éléments du couvent ont servi pour d’autres édifices de la région." Récupéré quelques années plus tard, le couvent va subir de nombreux agrandissements comme par exemple la construction d’un étage qui servira de cellule pour les moines : "L’édifice présente un plan en L avec l’église en retour d’angle. Au rez-de-chaussée, c’était le lieu de promenade pour les moines qui se sont installés à la fin du XVIIe. L’église quant à elle, fut construite au début du XVIe siècle avant d’être agrandie au XVIIIe. Il reste d’ailleurs des impacts de balles sur la partie centrale de l’édifice, témoins de la bataille entre Pascal Paoli et son adversaire Mariu Emmanuellu Matra", souligne-t-il.

L'intérieur de l'église devrait être rénové prochainement.

L’heure du renouveau

C’est après la Révolution que le couvent Saint-François d’Alando est vendu à des particuliers : "À l’époque, ceux qui le pouvaient se sont empressés de racheter des terrains agricoles ou des bâtisses, afin d’étendre leurs biens, développe Guy Mamelli. À l’heure actuelle, sept ou huit familles sont encore héritières." Malheureusement, le couvent d’Alando n’est plus ce qu’il était. De nombreux impacts de foudre ont littéralement détruit le toit et le clocher de l’église. La sécurité du site est devenue l’objectif principal de la mairie.

Lors de son élection en 2014, Guy Mamelli avait pour but de restaurer le couvent qui était alors à l’abandon. Qu’en est-il aujourd’hui ? "Les choses ont bien avancé, nous sommes sur le point de racheter la totalité de l’édifice, se réjouit-il. Ce fut une bataille longue et difficile mais nous avons fini par y arriver. Nous nous sommes servis de la loi de 2004 concernant "les biens sans maître" et qui stipule que si le propriétaire est inconnu ou décédé depuis plus de trente ans, le bien est incorporé dans le domaine de la commune. En ce qui concerne les parties du couvent où il y avait des héritiers connus, ces derniers nous ont légué leur bien pour un euro symbolique. D’ici la fin de l’année, nous serons propriétaires de l’ensemble du couvent."

La mairie souhaite avant tout lancer un projet immédiat de mise en sécurité. Refaire le toit et consolider la structure sera la principale priorité de l’année 2020. Plus tard, elle demandera des subventions pour entreprendre des rénovations plus importantes : "Nous devons respecter des règles strictes car le couvent est inscrit aux Monuments historiques depuis 1995. Par exemple, nous ne pouvons pas toucher l’aspect extérieur du bâtiment. Néanmoins, nous avons déjà commencé les travaux sur le clocher qui s’était effondré en 2011 à cause de la foudre. Si tout va bien, ce dernier sera complètement restauré à la fin du mois de mars."

La mairie espère sauver ce morceau d’Histoire vieux de 500 ans : "Le couvent est un lieu de vie pour tous les habitants de la commune. C’est là que nous organisons la fête du village au mois d’août. Le sauver et lui redonner une seconde jeunesse est une nécessité et un devoir."

Sainte Parenté, peinture à l'huile datant du XVIIe et inscrite aux Monuments historiques depuis 2005.
La foudre a détruit une grande partie du couvent.
Élu depuis 2014, Guy Mamelli a fait du couvent sa principale priorité.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte