Office de Tourisme Pasquale Paoli

U Mercatu di Natale : le public à la rencontre des artisans

Presses - //

Voir sur google Map

U Mercatu di Natale : le public à la rencontre des artisans

B. I.-L.
Toutes les générations se sont retrouvées à Prumitei lors de cette deuxième édition du Mercatu di Natale.

Malgré le vent et les intempéries qui frappaient la Corse, visiteurs, producteurs et artisans se sont retrouvés hier sur le site de Prumitei à Francardu, pour la deuxième édition di u Mercatu di Natale de la communauté de communes Pasquale-Paoli. Cette année, 35 producteurs et artisans - dont cinq nouveaux - pour la très grande majorité installée sur le secteur de l’intercommunalité, ont fait (re)découvrir leurs produits aux visiteurs. Près d’un millier de personnes étaient au rendez-vous.

Natalina Figarella proposait ses paniers en vannerie traditionnelle mais aussi des décos de Noël conçues en "écovannerie" avec d’anciens journaux Corse-Matin.

Idées pour la hotte du Père Noël et la table du réveillon

Côté artisanat, Natalina Figarella proposait ses réalisations en vannerie traditionnelle, en osier, châtaignier, jonc ou myrte sauvage, mais aussi de l’écovanne-rie : "Vous ne devinerez jamais avec quoi j’ai réalisé ces décorations de Noël", lance-t-elle avec un sourire. "D’anciens Corse-Matin !" Juste à côté, Thierry Pinault, installé à Francardu, présentait ses créations en bois. Allant du puzzle à la lampe, en passant par les casse-tête et même les boîtes à dents de lait. Des idées pour la hotte du Père Noël, les artisans en proposaient de toutes sortes et dans toutes les gammes de prix. L’inventrice du pendentif porte lunettes, Marie-Josée Costa, proposait ses créations Da Caruccia : "J’ai déposé un brevet pour le pendentif porte lunettes, révèle-t-elle. Je dessine tous mes bijoux moi-même et j’en réalise le maximum. Ma marque de fabrique, ce sont les bracelets avec un texte macagna." "Sempre azezu" y côtoie "Sò u più forte", "U patrone sò eiu"...

Pour agrémenter les repas de fête, figatelli et prisuttu de Nathalie Leonelli ainsi que fromages affinés de brebis et frais de chèvre de Johanna Barazzoli étaient au rendez-vous. Ainsi, bien sûr, que les liqueurs de Jean-Marc Negroni : "Cette année, je propose une toute nouvelle création, la liqueur de châtaigne, issue des producteurs niulinchi Jean-Yves Acquaviva et Pasquin Flori. Je voulais qu’elle ait une saveur de farine de châtaigne, de pulenta !" Un pari réussi.

Les enfants de l’école de Francardu n’étaient pas en reste puisqu’ils ont spécialement préparé des gâteaux, vendus pour financer leurs sorties scolaires.

Enfin, l’association Un Nid à Toi(t) proposait écharpes en laine et doudous pour chats et chatons (tricotés par Dumè), mug, calendriers, tee-shirts et autres porte-clefs, afin d’aider la structure à financer l’alimentation, le soin, la vaccination et la stérilisation de tous ses pensionnaires.

Par respect pour la douloureuse épreuve traversée par Marceau Simeoni et ses proches, les animations initialement prévues sur la journée ont été annulées.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2020 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte