Office de Tourisme Pasquale Paoli

Il était une foi... dans le Niolu

Presses - //

Il était une foi... dans le NioluIl était une foi... dans le NioluIl était une foi... dans le NioluIl était une foi... dans le Niolu

Voir sur google Map

Il était une foi... dans le Niolu

MARC-ANGE INGRAND
La procession emmenée par Monseigneur de Germay a permis aux confrères insulaires ainsi qu’aux fidèles de faire rayonner une foi sincère et destinée à témoigner à la Santa d’une passion lumineuse. / PHOTOS JEANNOT FILIPPI
Rassemblés hier à Casamaccioli dans le Niolu autour d’une même passion, plus de deux mille fidèles ont honoré la Santa. Avec ferveur et émotion, les traditions ont à nouveau fait vibrer le cœur de la Corse et des pèlerins
C’est guidé par la voie de la transmission et des valeurs que Pierre-Marie Geronimi suit les pas de son grand-père Mathieu.
Animée par la flamme sacrée, Françoise Sabiani, ancienne mairesse, voue à son territoire et à la Santa une foi sans égale.
Proclamée reine de Corse en 1735, A Santa a de nouveau reçu l’affection de milliers de fidèles venus la célébrer dans le Niolu.
Des sœurs, en formation au couvent de Marcassu en Balagne, se sont jointes aux célébrations mariales. L’occasion pour elles de partager leur passion et leur dévouement autour des nombreux croyants réunis à Casamaccioli, lieu de pèlerinage incontournable.

Le vent glacial du début de journée n’a pas refroidi l’ardeur des participants à la célébration mariale du Niolu. Car au centre de la Corse, la dévotion et la passion ne vacillent pas facilement, pas même devant les aléas du temps. Un temps qui semble même s’accorder une pause lorsque le 8 septembre sonne. Les traditions retrouvent alors une place sacrée en cette date de vénération de la Reine de la Corse.

Âgé de 20 ans, Pierre-Marie Geronimi fait partie de la relève des défenseurs de ces valeurs d’antan. Membre de la Cunfraterna di A Santa di u Niolu depuis près de 10 ans et ayant débuté les processions à 11 ans, sa vocation se nourrit d’une passion sincère. "S’investir pour perpétuer les traditions est quelque chose d’important. Il faudrait aussi que les jeunes gardent leur foi, surtout dans le monde actuel, assure-t-il. Mon grand-père Mathieu participe à cette fête depuis toujours et, encore aujourd’hui (hier, ndlr), à 85 ans il est là, précise-t-il affectueusement. Je porte la statue de la Santa lors de la procession depuis quatre ans. Ce n’est pas n’importe quoi. Tant d’un point de vue religieux que des émotions que cela procure."

Pour Jean-Darius Santini, qui, de 2000 à 2005, a été président de l’associu Pè a Santa, la notion de partage est également mise en exergue. "Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour la Santa. C’est toujours avec plaisir que je donne un coup de main. Le 8 septembre, il y a et il y aura toujours du monde."

Sans cœur point de vie

Un attachement au patrimoine immatériel que n’a pas manqué de relever Monseigneur Olivier de Germay, évêque de Corse, lors de la messe célébrée devant une foule à laquelle se sont mêlés de nombreux élus (au niveau européen, national, régional et local) ainsi que des représentants de l’État.

Comme à l’accoutumée -
au terme de la procession et de la Granitula - sur le parvis de l’église, Françoise Sabiani, ancienne mairesse et présidente d’honneur de la Cunfraterna, remercie notamment "le maire et le conseil municipal de Casamaccioli qui s’investissent pour que cette foire soit toujours plus belle".

À l’idée d’une pratique religieuse qui se perdrait, elle rétorque : "La Corse est profondément croyante."

Toujours autant attachée au territoire, elle invite le préfet de la Haute-Corse et le sous-préfet de Corte à profiter des instants "où vous côtoyez concrètement la vie rurale pour en mesurer les difficultés et les besoins. Ici, vous êtes au cœur de la Corse et sans cœur, on ne peut pas vivre". Quant aux élus de la CdC, elle appelle aux actes de tous ses vœux. "Votre action n’est pas toujours visible et votre discours pas toujours audible. Ne divisez pas notre peuple corse car ce n’est pas à ça qu’il aspire. Nous ne voulons plus être les derniers. Nous voulons que la Corse soit perçue comme un joyau et nous avons les talents pour assurer sa réussite. Nous serons avec vous à condition qu’il y ait des résultats."

Des propos très applaudis par une foule avec laquelle elle partage sa foi : "Vous êtes venus pour prier la Santa. Je vous souhaite qu’elle vous accompagne toute l’année".

Ainsi soit-il.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte