Office de Tourisme Pasquale Paoli

"En Corse, la généalogie est une enquête permanente"

Presses - //

genealogie

Voir sur google Map

"En Corse, la généalogie est une enquête permanente"

MARC-ANGE INGRAND
Plus de 50 membres ont assisté à réunion organisée sur le site Prumetei de la com-com Pascal Paoli.

Hier, à Francardu, sur la commune d’Omessa, dans les locaux de la communauté de communes Pascal Paoli, l’association Corsica Genealugia a organisé ses traditionnellesscontri (rencontres, ndlr).

André Flori, président, Michel Olivesi, secrétaire, Marie-Do Paoli, vice-présidente et Jeanne Ettori membre de l’association, ont présenté les actions entreprises au cours de l’année et celles à venir.

"L’association a été créée en 2013 et, depuis cette date, nous programmons cette manifestation en Centre Corse, retrace André Flori, son président. Le but de la journée est de faire le point sur la vie associative. Nous profitons aussi de cette occasion pour organiser une conférence. Cette année, c’est Antoine Franzini qui l’anime sur le thème de la société corse au XVIII e siècle. En fin de journée, le public vient nous voir pour nous interroger sur les recherches effectuées, notamment sur leurs familles."

Une édition 2019 qui a été d’autant plus importante qu’elle a permis de détourer un futur rendez-vous majeur car, "en octobre, nous organiserons le congrès national de généalogie à Ajaccio".

Présents à travers le monde

Corsica Genealugia poursuit donc son essor avec pour force motrice une passion communicative. "En 2013, nous étions 30 et, aujourd’hui, nous sommes plus de 1 000 répartis à travers le monde, se réjouit le président. En somme, nous sommes présents sur les cinq continents. C’est un avantage car lorsque nous avons besoin d’une information lointaine, nous avons quelqu’un sur place. Cela nous permet également de voir quelle a été la migration des gens et de tenter d’en expliquer les causes."

Portés par le désir de "faire vivre l’histoire et la mémoire de nos villages", les bénévoles se répartissent les tâches et, "de la sorte, nous pouvons segmenter les travaux avant de les synthétiser, détaille André. Évidemment, nous travaillons aussi beaucoup avec des historiens."

Un travail de fourmi qui confirme la devise partagée par André : "En Corse, la généalogie est une enquête permanente."

Toutefois, inspirés par l’idée que "la généalogie est l’histoire des hommes qui ont fait les villages", les bénévoles se consacrent sans relâche et sans se soucier du temps à consacrer. Une productivité qualitative qui a d’ailleurs été reconnue par deux collectivités locales. "Nous avons des contrats avec les mairies de Tolla et Ciamannacce. Nous allons reconstituer l’histoire des familles du village."

Le bureau de l’association est constitué d’André Flori (Eccica Suarella) président ; Marie-Do Paoli (Campitellu) vice-présidente ; Michel Olivesi (Moca Croce) secrétaire ; et Thierry Vincentelli (Érone) trésorier.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte