Office de Tourisme Pasquale Paoli

Jean-Michel de Meyer mise sur les granulés de bois 100 % nustrale

Presses - //

Voir sur google Map

Jean-Michel de Meyer mise sur les granulés de bois 100 % nustrale

SERENA DAGOUASSAT
Avec ses deux associés, Jean-Michel a décidé de recycler les déchets verts locaux pour les transformer en bois de chauffage. / PHOTO S. D.

Particulièrement attaché à la question environnementale et au Centre Corse dont il est originaire, Jean-Michel de Meyer, qui travaille depuis plus de 20 ans dans les travaux agricoles et forestiers, a voulu voir encore plus loin.

Installée récemment sur la commune de Castifao, son entreprise DMFL Distribution, œuvre sur deux fronts : la fabrication de granulés de bois et l’installation de chauffages chez les particuliers, tout au long de l’année : "Avec mes deux associés, nous nous sommes très rapidement rendu compte qu’il existait un problème avec la transformation des déchets verts, explique Jean-Michel de Meyer. Quand on coupe des arbres, il reste les copeaux de bois dont nous ne savions pas quoi faire. C’est pour cela que nous nous sommes lancé dans cette nouvelle activité : nous sommes convaincus que c’est un système qui a de l’avenir, car il est performant et peu coûteux. Il est urgent de penser à notre environnement et de trouver de nouvelles solutions en matière de chauffage."

Développer de nouvelles énergies, c’est le principal objectif de cette entreprise. Un travail long et fastidieux qui a nécessité de nombreux investissements : "Nous sommes les premiers en Corse à développer la fabrication des granulés de bois, poursuit Jean-Michel de Meyer. Nous avons dû faire venir des professionnels du Continent, afin de nous aider dans notre nouveau projet. Nos machines ont été montées sur mesure, ce qui permet une production rapide et performante."

De nombreuses étapes de fabrication sont nécessaires pour arriver au produit final. Les copeaux de résineux sont avant tout broyés afin d’obtenir de la sciure qui sera par la suite séchée dans une presse. Les granulés sont ensuite coupés à la bonne forme et enfin, refroidis à l’aide d’un refroidisseur. Un système qui comporte de nombreux avantages : "Il y a tout d’abord l’aspect économique. C’est un produit qui ne coûte pas cher sur le volet de la production puisque nous sommes sur des prix qui varient entre 210 et 215 euros la tonne. Mais il y a surtout un avantage environnemental, car nous recyclons ces déchets verts pour leur donner une autre utilité", souligne-t-il.

Un parcours semé d’embûches

Jean-Michel de Meyer et ses associés se sont heurtés à de nombreuses difficultés tout au long de leur parcours. Développer un tel projet dans le Centre Corse n’est apparemment pas chose facile : "Cela a été très dur pour nous, car nous sommes dans une région qui accuse un retard considérable en matière de structures ou encore de distribution électrique. Nous avons été obligés d’acheter un groupe électrogène pour pouvoir commencer notre production rapidement. Heureusement que l’Adec nous a suivis dans notre nouvelle activité, cela nous a redonné de la motivation et du courage. Nous avons dû faire les choses seuls, car comme c’était un projet innovant en Corse, personne n’était qualifié pour nous accompagner. Cela a été un véritable challenge de s’implanter dans cette région."

Beaucoup de patience et de persévérance ont été nécessaires pour mettre l’entreprise sur les rails. Jean-Michel de Meyer pense surtout aujourd’hui à la nouvelle génération et espère que les jeunes seront aidés dans les projets qu’ils pourraient avoir envie de monter : "Je souhaite que notre jeunesse continue à croire en notre région et qu’elle puisse vivre de sa production. L’avenir de notre terre ne dépend que d’elle." Une belle innovation et une initiative de plus tournée vers le devenir de notre planète.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte