Office de Tourisme Pasquale Paoli

L'église San Niculau, Castifao

Presses - //

Castifao Eglise San NiculauCastifao Eglise San Niculaucastifao

Voir sur google Map

Corse matin : Mardi 05 avril

Castifao
L'engagement sans faille des villageois pour sauver l'église San Niculau.

Ses premières pierres sont là depuis le XII ème siècle. Autant dire une éternité. Pourtant, l'avenir de l'église San Niculau de Castifao est incertain, et cela depuis près d'une dizaine d'années.

"La foudre est tombée sur l'église, entraînant l'effondrement d'une partie du plafond en novembre 2007. C'est une plaque de trois ou quatre mètres carrés de crépi qui est tombée, ce qui m'a incité à prendre un arrêt de péril, car il en allait de la sécurité du bâtiment, mais aussi et surtout de celle des gens qui le fréquentaient", commente le maire du village, Mathieu Cervoni.

Une situation qui a poussé un petit groupe de villageois à créer l'association pour la sauvegarde de l'église San Niculau di Castifau en août 2011.

"Cette association, c'est un peu notre contribution à l'essor villageois. Le bâtiment est fermé depuis neuf ans, et plus personne ne peut en profiter. Notre rôle et objectif premier est donc d'aider la municipalité à pousser le dossier de réfection de l'église et à venir en complément de ce qui est décidé en conseil municipal", détaille le président de l'association, Antoine Marchini.

De fait, dans les prochaines semaines, une phase d'études approfondies du bâtiment devrait débuter. "L'église a été sous surveillance électronique pendant trois ans car le bâtiment a déjà fait l'objet de nombreux travaux de rénovation, et il était impossible d'en entreprendre de nouveaux sans savoir au préalable ce qu'il était possible ou non de faire. Cette première analyse nous a fait savoir qu'il existe un faible mouvement de balancier, de l'ordre de 1,5 mm par an, qui fait bouger la structure. D'où la nécessité de réaliser une étude plus poussée", poursuit le maire.

Une étude poussée nécessaire

Une étude, dont le coût a été budgétisé sur 2015 à hauteur de 15 000 euros. "Mais comme l'étude n'a pas encore été réalisée, l'architecte n'ayant pu être choisi qu'en décembre dernier après appel à concurrence, cette somme a été reportée sur le budget 2016. Elle est donc toujours disponible et sera utilisée pour payer cette étude".

Pour compléter ces 15 000€ et anticiper les futurs travaux, la municipalité a également fait une demande de subvention auprès de la Collectivité territoriale de Corse, "dont le service du patrimoine instruit le dossier. Nous avons reçu l'accusé de réception il y a quelques jours à peine. Nous attendons donc leur feu vert pour pouvoir débuter les travaux d'étude. Nous espérons avoir les résultats de cette étude d'ici à la fin de l'année, voire avant", développe l'édile.

A priori, et après une première visite superficielle de* l'architecte, le coût définitif des travaux devrait avoisiner les 200 000 à 250 000 euros. Une somme qui peut paraître élevée mais se comprend aisément par la nature des travaux qui seront probablement à réaliser. "Il va falloir retirer la toiture pour pouvoir ensuite la rehausser légèrement. Elle repose pour le moment sur la voûte, mais celle-ci est fissurée en son milieu et risque donc de s'effondrer".

"Un patrimoine fondamental"

Devant l'envergure des aménagements qui seront nécessaires, l'association tient à être présente, "c'est même là notre objectif quasi exclusif de réhabiliter ce bâtiment afin de lui redonner sa vocation patrimoniale, mémorielle et cultuelle. C'est un patrimoine fondamental pour notre village, et au-delà pour toute la pieve", rappelle Ghjacumu-Santu Guidoni, trésorier de l'association.

Pour aider, cette dernière s'appuie notamment sur les cotisations de ses adhérents et des participations financières, "auxquels, il faudra évidemment ajouter des fonds publics, mais cela sans oublier la volonté des habitants de Castifao d'aider".

Pour le moment, l'association dispose de plusieurs milliers d'euros et espère bien compléter cette somme avec des animations auxquelles chacun est convié. "La création de cette association, c'était un acte citoyen. L'église est essentielle dans notre village à bien des égards, et nous avons besoin de toutes les énergies pour ne pas laisser péricliter ce patrimoine qui appartient à tous", conclut Antoine Marchini.

 

S.O.

sordan@corsematin.com

Les personnes intéressées peuvent contacter l'association au 04.95.47.82.67.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte