Office de Tourisme Pasquale Paoli

Le retour fracassant de l’hiver dans le centre de la Corse

Presses - //

Le retour fracassant de l’hiver dans le centre de la CorseLe retour fracassant de l’hiver dans le centre de la CorseLe retour fracassant de l’hiver dans le centre de la CorseLe retour fracassant de l’hiver dans le centre de la Corse

Voir sur google Map

Le retour fracassant de l’hiver dans le centre de la Corse

MORGANE QUILICHINI
Journée blanche dans région de Cervioni (ci-dessus), du côté de la bergerie de Gilles Leoni à la Scupiccia, et dans l’Alisgiani (à droite).
Une neige de printemps a recouvert les paysages, accompagnée d’un vent violent et d’une spectaculaire chute des températures. Le col de Vizzavona a même été fermé à la circulation, le temps que les chasse-neige reprennent leur ronde
/ PHOTOS JACQUES PAOLI

L’hiver qui vient de s’achever a été d’une douceur préoccupante et les taux de sécheresse déjà affichés par les sols ne sont pas faits pour rassurer sur l’été à venir.

Pourtant, hier, dans le Centre Corse, comme l’avaient annoncé depuis plusieurs jours les services de Météo France, on se serait cru en plein mois de février et par endroits, on a perdu quelque 20ºC en l’espace de 24 heures.

Les flocons étaient attendus dès 800 m d’altitude le matin, et à 900 m l’après-midi, portés par un vent de nord soufflant jusqu’à 110 km/h. Une vigilance jaune pour "neige et verglas" et "vents violents" était même déclenchée sur la Haute-Corse, dès 6 heures du matin. Telles étaient les prédictions, qui se sont avérées justes.

Début des hostilités dès le petit matin, avec de fortes chutes de neige qui ont notamment contraint les services des routes à fermer un moment le col de Vizzavona à la circulation, le temps de déblayer la chaussée.

Sur les réseaux sociaux, les photos de paysages immaculés commencent à fleurir. Rusiu, Vezzani, Gavignanu, Carpineto... Les plus hauts villages sont recouverts de plusieurs centimètres et, comme à l’accoutumée, la circulation devient difficile.

Tendres bourgeons

À Salicetu, la montée qui traverse le village se retrouve verglacée et il n’y a guère que les traces laissées par les 4x4 pour se repérer. Armé d’une pelle, Jacques déneige devant chez lui. Il en a vu d’autres, notamment une année où "le 24 avril, il était tombé 2,50 m de neige".

Il en faut beaucoup plus que cela pour inquiéter ceux qui vivent et travaillent dans les villages, agriculteurs ou pas, retraités ou pas, ils ont depuis longtemps appris à composer avec les éléments.

Finalement, c’est sans doute pour la végétation qu’il convient de se faire le plus de souci : les tendres petits bourgeons qui commençaient tout juste à pointer n’apprécieront sans doute pas cet épisode hivernal. Un épisode aussi surprenant que bref, puisque le soleil et des températures plus clémentes devraient être de retour aujourd’hui.

Carte postale hivernale à l’entrée de Saliceto. Les chutes de neige de la nuit et du matin ont recouvert les châtaigniers, la forêt et les toits de ce village de Castagniccia. / PHOTOS JEANNOT FILIPPI
Les routes autrefois départementales ont dû attendre pour le déneigement. Mais les services publics, ici La Poste, ont chaussé leurs pneus d’hiver. Et les habitants ont repris le déblayage.



Presses

Mentions légales | Plan du site | © 2019 - Tous droits réservés

Conception Agence RSK & Agence Addicte